Le stress des vacances...


Comment ça, le stress des vacances ? C'est la meilleure, celle-là ! Mais non, les vacances, c'est le farniente, le dépaysement, soleil, sable chaud, ballades, siestes, bref, la dolce vita, les apéros sympas, les longues soirées d'été, adieu les soucis, etc


C'est comme ça que vous le vivez ? C'est ce que vous pensez vraiment ? Si oui, soit vous êtes une personne hyper zen, soit vous n'avez pas d'enfants, soit vous vous racontez de belles histoires !

En réalité, les vacances peuvent être une grosse source de stress, conscient ou pas, surtout pour les chargées de famille, surtout pour les parents séparés, surtout pour les familles recomposées... Et la palme revient, bien sûr, cela paraît évident, aux vacances d'été.

Pour commencer, il faut jongler entre les emplois du temps et les désirs/caprices des un.e.s et des autres (ex, nouvelle.veau compagne.gnon, enfants, beaux-enfants, beaux-parents, grands-parents). Tout un petit monde à contenter, ne pas froisser, à essayer de satisfaire. Rien que ça, c'est un véritable casse-tête qui demande que l'on s'y prenne plusieurs mois avant, sans oublier de faire recoupements, validations, vérifications. Bref, c'est épuisant !

Ensuite, il faut occuper le temps de vacances des enfants quand vous-même n'êtes pas (encore) en vacances. Et puis, bien sûr, si vous n'êtes pas adepte du point de chute récurrent (résidence secondaire, maison de vacances), il vous faut choisir où vous allez (discussions, négociations, compromis avec votre entourage) et vous en occuper, faire toutes les réservations (billets, véhicule, logement, activités...). La plupart du temps, ça tourne au cauchemar organisationnel, qui occupe vos pensées pendant des mois, si vous êtes plutôt stressée, anxieuse, perfectionniste. Il faut mettre en place une telle organisation, avec check-lists qui n'en finissent plus, que c'est à se demander pourquoi on part en vacances. Pour se détendre, pardi ! Ah oui ? Eh bien ça ne parait pas si évident.


Car une fois l'organisation préalable accomplie, se présentent les vacances elles-même. Et pour commencer, le voyage vers la destination choisie. Là encore, une source de stress considérable : le choix des affaires à emporter, selon le(s) lieu(x), la météo -pour soi et pour les autres- la confection des valises -idem- les documents importants, etc. Et il faut mettre en place une organisation au cordeau pour que tout se déroule au mieux pour tout le monde sur place : la distribution/attribution des chambres, qui peut réveiller des jalousies endormies, et encore cette fameuse organisation : courses, repas, ménage, qui fait quoi et quand ? Et encore, je ne mentionne pas les vacances itinérantes, tout un cirque à organiser !

Bon, on est bien d'accord, pour des vacances réussies, deux maîtres mots, que l'on utilise plutôt dans le cadre du travail : anticipation (pour ne pas se rendre compte au dernier moment que son passeport est périmé !) et organisation, essentiellement à base de check-lists et tableaux excel.

Mais au fait, pas seulement dans le cadre du travail... Réfléchissez un peu. Est-ce que ce n'est pas comme ça que vous vivez en permanence (avec le couple anticipation/organisation) pour tout : la vie de famille, de couple, l'organisation de la maison, etc.

Eh oui, les vacances, ce ne sont pas des vacances pour tout le monde. Il faut bien qu'il y ait une maîtresse à bord pour orchestrer le tout.


Des solutions ?

Pour que ce soit des vacances pour vous aussi, pensez à vous ménager des pauses, des moments à vous, pour vous, des parenthèses de vacances dans votre organisation parfaite et ajoutez-les dans votre planning. Vous pouvez aussi lâcher du lest, décider d'en faire moins (organisation, repas, ménage). Vous pouvez décider de vous mettre en vacances vous aussi. Vous pouvez décider d'abandonner pour un temps ce rôle de cheffe d'orchestre, que vous affectionnez mais qui est bien fatiguant, et mettre votre entourage à contribution. En lâchant un peu prise, à vous le farniente et la dolce vita !


Vous pouvez aussi mettre le cap sur le podcast anti-stress pour écouter la relaxation Se relaxer dans la journée : 10 mn pour se détendre et retrouver son énergie. Petit réflexe à avoir dès que vous sentez que vous avez besoin d'un break. Dès que vous avez l'impression que les enfants se disputent sans arrêt, dès que vous ne supportez plus votre beau-frère, dès que vous trouvez que votre compagne.gnon ne participe pas beaucoup, dès que la pensée de la rentrée vous angoisse, etc. Bref, dès que vous vous sentez un peu irritable.


Allez, bonnes vacances, profitez-en bien !


Et pour vous, ça se passe comment les vacances ?